La Recouvrance devant le phare des Triagoz

La Recouvrance

La Recouvrance vers les 7 îles

La Recouvrance porte le nom du plus célèbre quartier de la Ville, celui où les femmes de marins priaient Notre Dame pour retrouver leur fils ou mari parti en mer.

La Recouvrance est la réplique d’un aviso, bateau militaire du début du siècle dernier, destiné à l’origine à transmettre les plis ou avis urgents. Ces fonctions furent ensuite étendues à la surveillance et à la protection du commerce sur les côtes d’Afrique et aux Antilles. Cinq navires, construits d’après le plan type « IRIS », dessiné par l’ingénieur Hubert participèrent à ces missions, avec chacun 50 à 60 hommes à bord.

Le projet de construction de la goélette brestoise fut lancé à l’occasion du concours national « Bateaux des Côtes de France » en 1990. Une association se constitue et mobilise l’enthousiasme des brestois qui soutiennent le projet par le biais d’une souscription en complément de l’apport financier de la Ville de Brest suivie par le Département, la Région et quelques entreprises privées. Les travaux débutent en 1991. Ils sont réalisés par le Chantier du Guip, spécialisé dans la construction traditionnelle, qui s’implante à Brest, pour la circonstance. La mise à l’eau se déroule, en grande pompe, lors du rassemblement de Brest 92, sous le regard ému de milliers de spectateurs.

Devant le phare des Triagoz

L’armement se termine en 1993 et les travaux d’aménagement intérieur au printemps 1996. Au printemps 1998, des travaux complémentaires d’amélioration sont effectués par les ateliers spécialisés de la DCN.

Bateau ambassadeur et propriété de la Ville de Brest, elle témoigne de la tradition mais aussi de la modernité de la vocation maritime de la pointe Bretagne. Elle participe aux grands événements nautiques, rassemblements de bateaux du patrimoine et départs des grandes courses.

Le site de la Recouvrance: www.larecouvrance.com

La Recouvrance

Flickr Album Gallery Powered By: Weblizar